Les FRANCOPHONES DE FLANDRE à la une de PAN

Mis en ligne le 1 octobre 2017

A lire dans le « PAN » du 29 septembre 

« PANCOPHONES » DE FLANDRE
Le 4 octobre, la Chambre examinera le rapport « antidiscrimination » dans lequel des experts regrettent l’absence d’organe compétent pour les discriminations basées sur la langue en Belgique.
De ce fait, les victimes de discriminations linguistiques sont carrément discriminées par rapport aux autres victimes de discrimination, un record du monde !
De quoi rappeler qu’une minorité d’environ 300 000 Francophones vivant en Flandre est toujours sans droits.
Et ce, quinze ans après le vote de la Résolution 1301 par le Conseil de l’Europe, recommandant à notre pays de ratifier la convention-cadre sur le droit des minorités.
En fait, « discriminés » n’est pas le mot. Ce serait plutôt « oubliés » qu’il faudrait dire. Oubliés par la Flandre qui refuse de considérer qu’ils existent. Oubliés par l’Europe, qui s’en fout. Oubliés par la France, qui préfère dealer avec des Bourgeois. Oubliés par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui n’a aucune compétence au Nord. Et même oubliés par le Premier ministre Charles Michel qui, ce mercredi, souhaitait une bonne fête aux seuls « Francophones de Wallonie et de Bruxelles » à l’occasion de la fête de la Communauté française réduite aux acquêts.
Au final, les gouvernements flamands n’auront même plus besoin de décourager les Francophones de parler français en Flandre : on les aura tellement oubliés qu’on n’en parlera plus tout court !

Les commentaires sont fermés.