Pour ou contre ?

Mis en ligne le 1 octobre 2016

Conseil communal du 26 septembre 2016 : l’entrée d’un groupe chinois dans l’intercommunale EANDIS est soumise au vote.

Seule l’Union des Francophones – UF – s’est prononcé clairement contre ce projet, estimant que, avec une participation de 14% ,ce groupe aurait la maîtrise des décisions (Zaventem détient 1%) .

L’UF dénonce par ailleurs d’autres avantages exagérés , comme :

Selon lUF, un départ des Chinois à de telles conditions serait si onéreux pour Eandis que l’intercommunale fera tout pour éviter tout conflit .

Doit-on dès lors s’attendre à ce qu’Eandis adapte ses décisions aux desiderata des Chinois ?

Pour info : à Gand aussi l’inquiétude est grande (lire l’article paru dans La Libre)

Les commentaires sont fermés.