Réponse à Eric

Mis en ligne le 15 mai 2015

Dans le bulletin CD&V de mai 2015, Monsieur Eric Van Rompuy signe un article critique à notre égard.

Une réponse s’impose, qui souligne notamment que les statuts de l’ASBL Citoyens de Zaventem prévoient en premier lieu l’assistance aux habitants de Zaventem qui ne maîtrisent pas assez le néerlandais dans leurs démarches avec l’administration publique (Art.3 des statuts).

Comme la commune ne fournit pas une telle assistance (*), l’Association Citoyens de Zaventem s’offre de le faire, au bénéfice des nombreux non néerlandophones, qu’ils soient belges, allemands, anglais, américains, italiens ou autres, qui habitent ou travaillent dans cette commune, siège de nombreuses multinationales et organismes internationaux. Rappelons ici ce que précise  la Constitution (Art 30) : « L’emploi des langues usitées en Belgique est facultatif; il ne peut être réglé que par la loi, et seulement pour les actes de l’autorité publique et pour les affaires judiciaires«  . Il n’y a donc aucune obligation pour un citoyen de se départir de sa très constitutionnelle liberté d’expression .

M. Van Rompuy devrait plutôt se féliciter de cette initiative, qui devrait faciliter les contacts de tous ces concitoyens avec leur administration communale, et , qui sait , peut-être assurer une meilleure cohabitation.

D’autre part, l’ASBL Citoyens de Zaventem veut aussi faciliter les contacts avec d’autres associations , et promouvoir ainsi diverses manifestations culturelles en Belgique. Tout comme les francophones , anglophones, germanophones et autres « allophones », les néerlandophones de Zaventem qui le souhaitent pourront avoir, par son biais, un accès facilité aux informations qui pourraient les intéresser.

Il s’agit donc clairement d’une initiative visant à favoriser et améliorer l’accès à la grande richesse multiculturelle que la Belgique peut offrir.

Mais, bon, pour certains, il est sans doute électoralement plus rentable de suivre la NVA , un parti qui se permet d’essayer d’interdire la distribution de journaux francophones (cf l’affaire  Le Vif-l’Expres ) (**) , un parti qui offre une fiesta pour un collaborateur (cf anniversaire de Bob Maes) …

Là, Monsieur Van Rompuy se tait dans toutes les langues …

(*) souvenons-nous des affichettes multilingues apparues aux guichets de la maison communale « invitant » la population à se faire accompagner de ses propres traducteurs …

(**) Article 25 de la Constitution : « La presse est libre; la censure ne pourra jamais être établie… »

Les commentaires sont fermés.